Menu
photo r&q

En stage aux Usines Nouvelles : Quentin Deyna et Romain Boutrois

Âgés de 23 et 21 ans, Quentin et Romain sont  liés par un intérêt commun pour les imprimantes 3D et les drones. Ils ont tout d’abord intégré le FabLab des Usines Nouvelles afin de mener un projet personnel : l’Apérobot, un robot à cocktail autonome. C’est en travaillant dans ce milieu particulier que l’envie d’y réaliser leur stage de fin d’année leur est venue.

Parcours
Suite à un Bac STI GMP et un DUT GMP à Lyon, qui l’ont mené à réaliser un stage en dessin technique industriel, Quentin s’est expatrié à Poitiers pour poursuivre ses études actuelles : une licence 3 GSI. Aujourd’hui avec une base mécanique et productique, il souhaite demain, devenir ingénieur mécatronique orienté vers l’innovation robotique.

Romain a, quant à lui, une base électronique. Il a débuté ses études supérieures avec un Bac SSI à Niort, suivi d’un DUT GEII et d’une licence GSI qu’il poursuit actuellement à Poitiers. Ses études lui ont permis de réaliser un premier stage de trois mois en Norvège au cours duquel il a travaillé à la conception d’un drone autonome pour la détection incendie. Si Romain suit ce parcours c’est dans l’optique de devenir, plus tard, ingénieur mécatronique en bureau d’étude.

Quentin et Romain sont aujourd’hui à la recherche d’une entreprise afin de poursuivre leurs études en apprentissage au CNAM, une école d’ingénieur en mécatronique.

Stage
Ce que Romain apprécie au FabLab, c’est l’ouverture que ce système lui propose, la possibilité d’échanger des connaissances et de travailler sur d’importants projets collectifs. Alors qu’il a déjà évolué dans le monde des imprimantes 3D et des drones, InMoov est pour lui l’opportunité de travailler sur un sujet qui l’inspire : rendre la robotique et d’autres technologies complexes accessibles à tous.

Pour Quentin, qui a lui aussi les pieds dans l’impression 3D et les drones, le FabLab est « une porte d’accès à l’innovation ». Selon lui, le développement innovant est un défi qu’il aime à relever ! Travailler sur InMoov est un challenge qui lui donne carte blanche pour mettre en pratique toutes ses connaissances.

Ils s’accordent sur la liberté que le FabLab leur offre mais aussi sur l’occasion de se créer un réseau. C’est pour eux une carte de visite qui leur donne la possibilité de se faire connaître auprès d’autres FabLab, de structures telles que Les Petits Débrouillards ou des acteurs de l’innovation technologique comme Gaël LANGEVIN avec qui ils sont entrés en relation pour mener à bien leur projet de stage : poursuivre le développement d’InMoov.

Pour en savoir plus sur leur projet :
Restitution du projet aux Usines Nouvelles
Sur le site officiel INMOOV