Menu

La Filature 1830 – 2010

Valorisation des patrimoines matériels et immatériels.

Le développement de l’activité de ce site commence en 1830, lorsque le modeste moulin à eau médiéval, dépendant du prieuré Saint Martin, fut racheté et transformé en une importante minoterie. De cette intention forte, découle une aventure industrielle passionnante,  ininterrompue pendant 150 ans, très documentée, qui font de cette friche un exemple très parlant de ce que fut l’épopée de la Révolution industrielle au 19e siècle et des mutations profondes traversées durant tout le 20e siècle.
Une première étape a été la reconnaissance en tant que patrimoine industriel remarquable de cette usine, protégée Monument Historique en novembre 2012.

Valorisation du patrimoine matériel

Aujourd’hui, un travail important de restauration de ce patrimoine reste à faire :

  • Restauration du bâti
  • Restauration des éléments techniques (turbines, bélier hydraulique, canaux etc)
  • Archéologie industrielle
  • Traitement des nombreuses archives récupérées sur l’ensemble du site

Pour en savoir plus
(document pdf – Service Régional de l’Inventaire et du Patrimoine, Région Poitou-Charentes)

Pour autant, de cette ancienne usine abandonnée émane encore des vapeurs très vivantes…

Valorisation du patrimoine immatériel et symbolique :

La mémoire orale et les témoignages sont des éléments tout aussi importants que la sauvegarde des « murs ». C’est par eux qu’un site retrouve une âme, une identité forte, une présence.
Nous entamerons donc rapidement une démarche en ce sens sur deux axes :

La mémoire ouvrière de 1850 à 1982. Un collectage de témoignages a déjà été réalisé avec le Service de l’Inventaire et du Patrimoine de la Région Poitou Charentes en 2012. Nous poursuivrons ce travail à partir de 2014. Ecouter les premiers témoignages.

La mémoire de la friche industrielle de 1982 à 2010 : création d’une communauté virtuelle des personnes ayant visité, vécu, expérimenté la friche durant cette période d’abandon (projet en cours).