Menu
panoramique_1 usine - chanvre(2)

Les acteurs des Usines Nouvelles : DECRYPTAGE

Conseil en restauration du patrimoine.

Denis Meunier
Les Usines Nouvelles
Avenue de la plage
86240 Ligugé
denis.menier@neuf.fr

Archives muettes
Petits châteaux, chapelles, patrimoine rural non protégé (four communal, lavoir), patrimoine industriel… Quand il n’existe aucun document attestant de l’architecture originelle d’un bâtiment, l’entreprise Décryptage peut lire son histoire en regardant avec précision ses détails : maçonnerie, charpente, peinture, anomalies… « En analysant tous ces éléments, on arrive à faire parler un monument et on peut proposer une restitution des différents états qu’il a connus au cours des siècles, explique Denis Meunier. Spécialiste en archéologie du bâti, il est prestataire de service pour des architectes du patrimoine et des monuments historiques. A écouter : qu’est-ce que l’archéologie du bâti ? https://soundcloud.com/h-l-ne-bannier/decryptage-aux-usines-nouvelles-quest-ce-que-larcheologie-du-bati

« Après la phase d’observation, vient la proposition de restauration, intégrée soit à un permis de construire, soit à une demande d’autorisation de travaux sur un monument protégé » continue le fondateur de Décryptage. Ultime étape, le chantier, et là il s’agit de coordonner les différents corps de métiers. « On fait appel généralement à des Compagnons du Tour de France. »

Actuellement il travaille sur plusieurs projets : un pigeonnier à Cheneché dans la Vienne, une église désaffectée qu’une association veut mettre en valeur pour en faire un espace d’exposition, un château Renaissance du côté de Bressuire dans les Deux-sèvres et une église en Charente.

Une agrafe métallique
Denis Meunier porte un regard aiguisé sur le patrimoine architectural du Poitou-Charentes. Né à Niort, il a grandi à Cherves (Vienne), dans une famille engagée dans la conservation du patrimoine matériel et immatériel, qui lui a transmis très tôt sa passion. Il porte depuis de nombreuses années le projet de restauration du château de Cherves, ancien donjon du 12ème siècle, proche de l’effondrement complet, auquel est accolé un logis du 17ème siècle. « Ce logis avait été profondément modifié, à tel point que plus personne n’y voyait d’intérêt. On a analysé toutes les maçonneries et sur une pierre, masquée sous un enduit, on a trouvé une agrafe métallique. Cela marquait l’emplacement d’une fenêtre. A partir d’une simple agrafe métallique de 10 cm, on a donc réussi à redessiner la composition d’origine des fenêtres et de la façade. Le logis est aujourd’hui voué à être restauré dans son état du 17ème siècle. »

Passé / futur
Engagé d’abord dans un cursus scientifique, Denis Meunier a rapidement bifurqué vers des études universitaires d’histoire de l’art, jusqu’à un DESS en valorisation du patrimoine et développement local. A 30 ans, il a suivi une formation en alternance de collaborateur d’architecte afin de maîtriser aussi la construction contemporaine, il a alors travaillé pendant 5 ans pour un architecte en chef des monuments historiques à Villebois-Lavalette (16). Expert en patrimoine industriel, Denis Meunier est depuis 2011 l’un des 4 propriétaires de l’ancienne filature de Ligugé, tombée à l’abandon pendant 30 ans. Il œuvre au projet de réhabilitation sociale, économique et mémorielle du site, parallèlement au développement de Décryptage.